Tel : 03 86 50 30 72
Espace Client
Vente ou location ?
Demandez votre devis gratuit

Demander votre
devis gratuit

Contactez-nous

03 86 50 30 72

Connectez-vous

Espace client

Petites surfaces, grand changement : la réforme du DPE de 2024 illumine le marché immobilier - 27/04/2024

La petite surface d’un logement n'est plus synonyme de faible performance énergétique depuis la réforme du Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) mise en place en février 2024. Un vent de justice souffle désormais sur le marché immobilier et favorise les petites surfaces qui subissaient auparavant les aléas d'une évaluation peu avantageuse.

La correction d'une ancienne méthodologie

La réforme du DPE a pour objectif de rectifier les disparités du précédent modèle de calcul connu sous le nom de « 3CL-DPE 2021 ». Les critiques se concentraient autour de la pondération de l'eau chaude sanitaire et de l'indice de compacité thermique, qui défavorisaient injustement les petites unités. Ces dernières, souvent des studios et de petits appartements, étaient en effet pénalisées par des classifications énergétiques basses malgré d'éventuelles rénovations énergétiques de qualité.

Une nouvelle aube pour les logements compacts

Pour pallier cet écueil, le ministère a introduit des ajustements calibrés pour les logements de superficie réduite. Avec l'application de nouveaux coefficients correctifs, une portion significative de ces logements pourrait dorénavant se voir attribuer des étiquettes DPE plus favorables, les éloignant du statut tant redouté de "passoire énergétique".

Impact potentiel et transition

Il est prévu que la réforme améliore la situation de près de 140 000 unités de moins de 40 m², ce qui représente une amélioration pour environ 15% des logements initialement classés F ou G. Ce progrès, cependant, requiert un délai d'application pour l'actualisation des logiciels de diagnostic. En attendant, l'Ademe a déployé un simulateur gratuit pour que les propriétaires puissent anticiper l'impact de la réforme sur leur DPE.

Perspectives et réalités

Malgré ces avancées, certains logements pourraient ne pas bénéficier d'une amélioration de leur étiquette énergétique. Pour ces cas précis, dès le 1er juillet 2024, une attestation officielle sera disponible via le simulateur de l'Ademe. Elle fournira un certificat de performance énergétique actualisé, et ce, sans la nécessité de procéder à un nouveau diagnostic.

Cette évolution marque une étape significative pour l'alignement des pratiques d'évaluation énergétique avec les réalités du parc immobilier. Elle contribue ainsi à une approche plus équitable et à l'amélioration de l'attrait du marché locatif.


« Retour aux actualités
DPE Nevers
Actualités Promotion Demande de devis Témoignages clients Secteur d'intervention Paiement en ligne